Du bleu sans blues !

Le voyage au Pays de la Couleur continue avec l’envie de vous parler du bleu, mais cette fois-ci du bleu clair, du ciel, de l’azur, de celui qui nous donne envie de mettre le nez en l’air quand il fait beau et de se détendre. Le bleu ciel est la couleur idéale pour se connecter à soi et à sa créativité.

L’origine de son nom vient de l’ancien français blef, blev, qui dérive lui-même de blanc. Cette origine est intéressante car en vieux français, les bleus se décrivent comme des nuances de blancs ou comme des variétés de noirs ou de verts.

 

Retour dans l’histoire du bleu !

 

Dans un article précédent sur l’indigo, nous avons évoqué que ce bleu foncé en Europe vient du pastel en Languedoc à partir du XIIe siècle, avant l’importation de l’indigotier venu d’Asie dans les années 1740. Le coloris bleu clair, lui, trouve ses origines avec les premiers pigments découverts par les Égyptiens et obtenu à partir de l’Azurite, une pierre naturelle. Ensuite, est élaboré un autre bleu à partir de verre coloré au cuivre et broyé en poudre pigmentaire qui est adopté par les Romains et nommé bleu d’Alexandrie ou bleu égyptien. Cette recette se répand dans le monde antique mais se perd au cours du Moyen Âge.

 

blog domaine maison

 

Durant cette époque et pour quelques siècles, le bleu est une couleur rare et chère, obtenue par broyage de la pierre semi-précieuse lapis-lazuli importée du Moyen-Orient et réservée à l’aristocratie et à la religion. Au début du 19° siècle, le chimiste Louis-Jacques Thénard invente le bleu de cobalt, initiant le début de l’industrie des colorants avec la création de bleus intenses comme le bleu Guimet, le bleu céruléum , le bleu de phtalo ou bleu monastral très résistants à la lumière et à la température.

Devenue une couleur plus facile à obtenir et moins onéreuse, le bleu se démocratise et son succès s’affirme avec la montée du Romantisme où les héros littéraires s’habillent dans cette teinte en évoquant leurs états d’âme. En découle en musique, l’apparition du blues ou « note bleue » avec sa pointe de nostalgie. Enfin, l’apogée du bleu est atteint en 1850 lorsque monsieur Levi-Strauss, tailleur à San Francisco, invente un pantalon en toile de couleur bleue : c’est le premier jean, utilisé comme "bleu de travail", bientôt porté par tous…

 

Psychologie du bleu clair :

 

blog domaine maison

 

La couleur bleu clair est un coloris froid qui incite à la détente, au calme et à la tranquillité. C’est la couleur idéale pour apaiser les angoisses et favoriser l’équilibre intérieur.  Si vous êtes stressé ou en manque d’inspiration, une touche de bleu dans votre champ de vision ou sur votre peau permet de relâcher la pression et de favoriser le lâcher-prise. Si vous avez du mal à dormir, bercez vos nuits avec des draps bleus !

En décoration, le bleu clair agrandit les volumes et incite au recentrage en soi et à l’isolement. Evitez le total look dans la maison si vous êtes d’une nature plutôt introvertie ! Comme l’indigo, l’expression orale n’est pas favorisée avec le bleu clair mais plus il est pâle, plus ses effets sont atténués. Le bleu est déconseillé comme couleur murale pour une salle de conférence ou de réunion car la communication y sera plus difficile ! Il est aussi à utiliser avec parcimonie dans la cuisine ou la salle à manger car le bleu n’est pas une couleur alimentaire. Par contre, cette teinte convient tout à fait aux lieux destinés à la création, la concentration et aux études.

 

Les meilleurs endroits :

Le salon de musique, le bureau d’études, la pièce bibliothèque, la chambre avec du turquoise, du brun ou du corail, la salle de bain avec des touches de couleurs, en particulier si elle se situe au sud et si elle est petite.

 

blog domaine maison  blog domaine maison

 

Les pièces moins appropriées :

La cuisine, la salle à manger, l’entrée, le bureau commercial, la salle de réunion.

 

Quels styles avec du bleu clair ?

Une ambiance d’inspiration scandinave où le bleu clair associé à du blanc et à du mobilier en bois blond agrandit l’espace, en particulier si la pièce est exposée au sud ou si on a tendance à être claustrophobe.

Une décoration sereine et intemporelle où le bleu ciel souligne des volumes épurés, associé à des coloris bruns, du taupe et du bois pour susciter un univers propice à la détente et au repos.

Une ambiance contemporaine et élégante avec des nuances de gris, du métal, des meubles de famille et des luminaires aux reflets de cristal.

 

blog domaine maison

 

Egalement pour animer un patio ou une maison de campagne, le bleu tirant vers la lavande s'adapte facilement à un esprit champêtre avec du mobilier en rotin, des tissus en lin ou en coton, des poufs ou des sièges lounges.

Une astuce avec du bleu : Si vous avez du mal à retenir un mot ou un texte important, si vos enfants ont des problèmes pour apprendre leurs cours, sachez qu’il est plus facile de les mémoriser en les ayant passé au Stabilo bleu !

 

Votre avis nous intéresse ! Que pensez-vous de la tendance actuelle du bleu dans la cuisine ? Avez-vous du bleu dans votre décoration ? À bientôt ! 🙂

 

Photos © B.Robaglia / Gévy Parent / For intérieur / Philippe Garcia / Amine Art design

 

10 réponses

  1. C'est fou l'influence des couleurs sur notre vie, et c'est bien normal puisque se sont des vibrations, en prendre conscience pour se sentir bien et se mettre en accord avec notre écosystème est important merci pour votre article et vos petits plus je retiens : pas de bleu en salle de réunion et le stylo bleu pour mieux retenir :)
    • Véronique & Bruno ROBAGLIA
      Bonjour Cathy, Oui, quand on dit que les couleurs, c'est la vie, c'est bien vrai ! Pour les astuces , c'est du vécu ... Merci de votre commentaire et à bientôt !
  2. Article très intéressant, à la fois tout en synthèse et inspirant. Il nous donne envie d'en découvrir davantage et de revoir les couleurs non appropriées de la maison. Il vient comme un rappel important au fait qu'on fait parfois les choses trop vite, sans prendre le temps d'installer l'ambiance voulue dans nos différents lieux de vie et de travail. Merci pour la qualité des conseils... @ tout bientôt
    • Véronique & Bruno ROBAGLIA
      Merci Luca de ton message bien encourageant ! Nous allons continuer le parcours de la Couleur lors de prochains articles afin de la choisir au mieux aussi bien pour la maison que pour l'espace de travail ! A bientôt !
  3. Encore un article très intéressant, Je retiens l'idée du stabilo bleu... Génial je vais en faire part à ma petite fille qui a parfois du mal à mémoriser. Nous avons une chambre bleu à la maison; à mon avis trop de bleu, quand nous la referons, pourquoi pas garder des touches de bleu. Merci pour tous vos précieux conseils. Bien à vous
    • Véronique & Bruno ROBAGLIA
      Bonjour, Nous pouvons dire que vous êtes notre "fan" préférée et votre suivi nous fait chaud au coeur ! Merci beaucoup !
  4. Ce 2 novembre, je prends connaissance (en retard comme toujours avec/sur INTERNET) de votre mail du 25 octobre et vous en remercie. Le BLEU a toujours été, et est, ma couleur préférée : ciel bleu, vêtements bleus (lundi & jeudi c'est la couleur bleue qui doit être portée). J'aime les couleurs claires & pastel, voire arc-en-ciel. La salle de bains a les sanitaires bleus, des bleuets bleus sont répartis sur la faïence murale, tapisserie bleue avec du rose. Hall moquette bleue. Merci de me faire découvrir votre site…
    • Bonjour Jeannine, Nous sommes contents de vous accueillir sur notre blog et nous vous remercions de votre commentaire. Une maison avec du bleu est très reposante, surtout dans les pièces intimes. Pour le Hall d'entrée, il serait plus adapté d'avoir une couleur chaude qui dynamise. Bien à vous et à bientôt pour d'autres sujets de couleur !
  5. Le bleu était obtenu au Moyen-Age à partir d'une plante ramassée et travaillée à Gallargues (34) et diffusée en Europe sous forme de "drapeaux" imprégnés(On appelait alors drapeaux des morceaux de drap). Cette plante était connue depuis des temps immémoriaux sous de nombreux noms: Heliotropium minus ( Dioscoride), Hellotropium tricoccum (Pline l'Ancien),Tournesol en drapeaux à la Renaissance, Maurelle, localement, Chrozophora tinctoria, actuellement, et bien d'autres encore dont, je pense, Folium qui servait au moyen âge à faire les enluminures ( bleue ou rouge, car le principe colorant réagit au PH basique ou acide) .Les hollandais, gros producteurs de fromages, coloraient leur fromage national avec ce colorant (qui au contact de l'acidité de la croute du fromage virait du bleu au rouge); ils ne savaient pas qu'il était fait avec un bon quart d'urine humaine, ce qui donnait sans doute son attrait à ces fins gourmets......
    • Véronique & Bruno ROBAGLIA
      Bonjour Jacques, Nous vous remercions de ces précisions historiques sur le bleu et de la petite note fromagère hollandaise ! :) Bien à vous,

Ajouter un commentaire