Les secrets pour réaliser un magnifique badigeon à la chaux

Nous sommes ravis d’accueillir l'article de Ludivine du Blog "restaurer sa maison". Sensible au bien-être dans l’habitat, elle nous explique comment réaliser un badigeon à la chaux dans les règles de l’art. Si vous avez le projet de restaurer une maison ancienne, vous trouverez sur son blog de nombreux conseils pour vous aider.

Qu’est-ce qu’un badigeon ?

Finition économique, écologique et d’un magnifique rendu mat et velouté, le badigeon à la chaux ne nécessite que des matériaux simples à se procurer et s’applique très facilement :

Réalisation dans une chambre. Pour le haut, on a utilisé de la terre de sienne naturelle en très petite quantité, pour le soubassement du violet outremer.
Le liant du badigeon est la chaux. C’est elle qui fixe la charge, colle les pigments et forme après séchage un film solide. Dans la peinture acrylique, le liant est l’eau, dans la peinture à l’huile, le liant est l’huile.

A
restaurersamaison.fr

A
ATTENTION : La chaux ayant un pH très basique, elle brûle la peau et les yeux. Mettez des lunettes de protection et en cas de contact avec les yeux, rincez abondamment à l’eau claire et consultez si besoin un médecin. Portez aussi des gants. Pendant la manipulation de la chaux en poudre (inutile pour de la chaux en pâte), au moment de la verser dans le sceau, pensez à protéger vos poumons en portant un masque pour ne pas respirer la poussière.

Qu’est-ce que la chaux ?

C’est une pierre calcaire. On la chauffe à haute température (800 à 1100 °C) pour obtenir de la chaux vive. On l’éteint ensuite avec de l’eau, et on la commercialise. On dilue la chaux en poudre dans l’eau avant de l’appliquer. Pour la chaux en pâte, c’est inutile. En séchant sur le mur, la chaux carbonate, c’est-à-dire qu’elle redevient calcaire, en récupérant l’oxygène contenu dans l’air. Si la chaux sèche trop vite, le processus de carbonatation est incomplet et on obtient un enduit ou un badigeon poudreux, farineux.

Il existe deux types de chaux :

1. La chaux hydraulique (codification sur les paquets NHL2, NHL3,5 ou NHL5). Elle contient de l’argile (entre 5 et 20%). On l’utilise pour les corps d’enduit en maçonnerie (pas pour les badigeons, car elle a une couleur légèrement grise, on obtient de moins belles couleurs).

2. La chaux aérienne (codification CL90, ou DL90). Elle contient moins de 5% d’argile et fait sa prise à l’air uniquement. Elle sèche plus lentement et comme elle ne fait pas sa prise dans l’eau, on peut la conserver des mois dans l’eau (c’est même mieux pour l’application), ce qui n’est pas le cas de la chaux hydraulique. C’est elle qu’on utilise pour faire un enduit de finition, un stuc ou un badigeon. Les chaux avec d’autres codifications (Z, HL…) contiennent du ciment ou des adjuvants et sont  à proscrire pour réaliser des badigeons. En résumé, pour réaliser un badigeon, on utilise toujours de la chaux aérienne (codification du paquet CL90 ou DL90). Il est préférable de l’acheter en pâte, car son onctuosité est meilleure, et elle est plus facile à mettre en œuvre, notamment si vous débutez. Si vous ne parvenez pas à trouver de la chaux en pâte, vous pouvez la préparer à l’avance en versant de l’eau dans de la chaux, en mélangeant et en laissant reposer quelques jours dans un sceau fermé.

Quelles sont les étapes pour réaliser facilement un badigeon ?

1ère étape : Identifiez le type de support

Il existe deux grands types de support :

1. les supports à fond ouvert : Ces supports (ce sont les supports traditionnels des maisons anciennes) laissent passer l’air, comme les enduits à la chaux, à la terre.

2. les supports à fond fermé, naturellement incompatibles avec un badigeon : Ces supports ne laissent pas passer l’air, comme le ciment, ou la peinture glycéro…
 A cette liste des supports incompatibles, on peut rajouter le plâtre, qui absorbe trop rapidement la chaux et rend le badigeon très poudreux. C’est également le cas du Siporex. Dans le cas des supports à fond fermé, il suffit de réaliser avant une préparation permettant de rendre le support compatible avec le badigeon (nous verrons plus loin comment).

2ème étape : Réunissez le matériel indispensable à la réalisation du badigeon

- Chaux aérienne CL90 (Comptez 350g de chaux pour 1 m2, 1 sac vous permettra de faire plus d’une pièce !)

- Eau


- Brosse à badigeon

- Pinceau à rechampir


- Pulvérisateur (pour humidifier le mur)

- Pigments (15% du volume de chaux maximum si ce sont des terres, 5% si ce sont des oxydes)

- Savon noir liquide pour la glisse (quelques gouttes). Le liquide vaisselle peut aussi convenir

- Fixateur (facultatifs si vous avez dessous un enduit à la chaux) : caséine en poudre (2 à 10%)

- Méthylcellulose en poudre (1 à 5%), qui évite un séchage trop rapide du mur. Il est inutile sur un enduit à la chaux ou à la terre encore frais (à condition de bien humidifier le mur)

3ème étape : Choisissez les couleurs

Il est très important de faire des échantillons pour être sûr de ne pas être déçu car le badigeon s’éclaircit beaucoup en séchant. N’oubliez pas de noter les quantités de chaux et de pigments pour pouvoir refaire la même teinte si elle vous plaît. Quand vous voyez votre badigeon coloré dans le sceau, sa teinte ne prend pas en compte la couleur blanche de la chaux, celle-ci va apparaître en séchant.

A

restaurersamaison.fr

A

Badigeon ocre rouge, donnant une belle couleur rose. Ainsi l’ocre rouge ne donnera jamais de rouge mais un joli rose.

4ème étape : Préparez votre mur, dans le cas de support à fond fermé ou au plâtre

- Dans le cas d’un mur au Siporex enduit (souvent à la colle à carrelage ou au plâtre) ou au plâtre, ou pour un support à fond fermé :

- Appliquez 2 couches généreuses de peinture acrylique mat ou mieux, d’ISOQUARTZ (Dolci), par exemple, qui est une peinture acrylique blanche, à laquelle on a rajouté des grains de silice. Après application, le mur devient en séchant rugueux au toucher, comme du papier de verre.

TRUC & ASTUCE : Il ne faut donc jamais serrer un enduit de finition, si on veut y appliquer un badigeon. Si votre enduit est déjà serré, appliquez dessus une couche d’accroche, avec par exemple Isoquartz (Dolci), qui lui redonnera un aspect rugueux.

5ème étape : Humidifiez le support

Utilisez le pulvérisateur et humidifiez votre mur. Soyez généreux, arrêtez-vous juste avant que l’eau ne commence à couler le long du mur.

A
restaurersamaison.fr

A

Mur humidifié au pulvérisateur. Si vous n’avez pas de pulvérisateur, vous pouvez utiliser une grosse brosse à badigeon trempée dans un sceau.

6ème étape : Appliquez la première couche.

Trempez la brosse à badigeon dans le sceau. N’oubliez pas de mélanger le sceau à chaque fois, pour que les pigments ne tombent pas au fond. Le badigeon peut sembler transparent au moment de l’application mais il s’opacifie en séchant. Commencez par badigeonner les bords du plafond, des huisseries et des plinthes avec le pinceau à rechampir, puis couvrez le reste du mur en évitant les surépaisseurs avec la brosse à badigeon. Vous pouvez passer le badigeon soit horizontalement, soit verticalement, soit en forme de 8 allongé.

A

restaurersamaison.fr

A

Badigeon terre de sienne en haut (peu de pigments sont nécessaires) et brun Van Dick en bas. Le liseré est réalisé avec le fond du sceau non mélangé (brun van dick).

7ème étape : Laissez sécher

Attendez 12 à 24 heures, avant de pouvoir passer la seconde couche.

8ème étape : Appliquez la deuxième couche

- Réhumidifiez votre mur

- Appliquez la seconde couche. Si vous avez appliqué horizontalement le badigeon lors de la première couche, n’oubliez pas de croiser et d’appliquer cette couche verticalement. Appliquez la seconde couche de façon à ce que la dernière couche soit perpendiculaire aux rayons de lumière.

- C’est fini ! Laissez sécher.

 

NB : Le temps de séchage est beaucoup plus rapide sur un support à fond fermé. Pour un support à fond ouvert, le badigeon est sec au toucher en 24 heures, mais en profondeur, est parfois nécessaire d’attendre 3 ou 4 semaines. Pendant ce temps, veillez à ne pas donner de coups sur le mur… On peut aussi patiner le badigeon pour obtenir un effet plus nuancé.

A

restaurersamaison.fr

A

Badigeon dans une chambre de bébé, réalisé avec deux passes de badigeon ocre jaune abricot. Pour permettre cet effet nuagé, le badigeon est passé en faisant des mouvements irréguliers en forme de 8 allongé avec la main. De plus, la seconde couche est plus diluée et une troisième couche a été réalisée (très diluée, il s’agit donc d’une patine) avec de la terre d’ombre.
Maintenant que vous connaissez tous les secrets pour réaliser un magnifique badigeon à la chaux, vous n’avez plus qu’à vous lancer.

 

N’hésitez pas à me poser des questions si vous en avez besoin : "restaurer sa maison"

 

Photo © Ludivine Lidove

 

5 réponses

  1. Bonjour, Merci beaucoup pour le partage de mon article avec vos lecteurs. J'espère que cela les aidera et qu'ils n'hésiteront pas à se lancer dans l'aventure des badigeons, qui offrent des teintes lumineuses et veloutées. A bientôt, sur d'autres sujets! Ludivine Lidove
  2. Bonjour, le travail de la chaux nécessite quand même certaines connaissances et une solide experience, nhésitez pas a venir faire un petit tour sur mon site professionnel si dessus. Frederic Rosso
  3. Bonjour Je viens de lire cet article sur la chaux. Voici les erreurs relevées : dans la peinture acrylique le liant est la résine acrylique (et non l'eau qui est le diluant). Il est nécessaire de diluer également la chaux en pâte sinon impossible d'appliquer de la pâte avec une brosse à badigeon. La véritable chaux en pâte est à distinguer de la chaux remouillée, c'est à dire d'une chauc en poudre dans laquelle on ajoute de l'eau... Je ne suis jamais parvenu à faire un badigeon non farinant en l'appliquant simplement sur une couche de peinture acrylique mate sauf à ajouter dans mon badigeon 10, voire 15% de résine vinylique. Dans tous les autres cas, le badigeon farine. Voilà. Je vous laisse décider s'il faut corriger pour vos lecteurs. Bien cordialement Capucine
    • Véronique & Bruno ROBAGLIA
      Bonjour Capucine, Nous vous remercions de vos remarques et de vos précisions qui peuvent aider nos lecteurs. Cet article est un article invité , écrit par Ludivine qui a restauré sa maison et qui souhaite partager son expérience. Nous le laissons tel que car nous ne l'avons pas rédigé. Nous avons découvert votre site et nous vous proposons de faire un échange d'articles si cela vous tente. Vous pourriez parler d'une technique qui vous est chère comme relooker des meubles et nous pourrions parler de psychologie de la couleur sur votre site si le sujet vous inspire. Bien à vous, Véronique et Bruno

Ajouter un commentaire