En cours de lecture

Bien-être des enfants

7
Feng-Shui, Habitat

Bien-être des enfants

Le bien-être des enfants dans la maison est un sujet cher à notre coeur, en tant que parents et grands parents. Oui, un lien fort énergétique existe entre les enfants et nous les parents. Nous aspirons à ce qu’ils soient heureux, épanouis et quand c’est le cas, notre vie est plus ensoleillée, n’est-ce pas ?

Nos enfants ont été des moteurs d’évolution tout au long de notre chemin de vie. Les symptômes qu’ils ont vécus tels que les problèmes de sommeil, la nervosité, les tensions dans la fratrie ou le manque d’allant ou de motivation, nous ont conduit à chercher des solutions liées à leurs espaces personnels.

La question est donc posée ici :

Comment améliorer le bien être des enfants avec l’aménagement de la maison ? Comment peuvent-ils mieux prendre leur place au sein de la maison et donc dans leur vie ?

Et bien, la magie de la décoration, de l’agencement, des couleurs, de l’orientation, en relation avec le Feng Shui, sont de précieux outils d’accompagnement pour qu’un enfant se sente entendu.

Les points à considérer pour le bien-être des enfants :

Regardez la zone enfants Feng shui de l’habitat qui est prioritaire. Elle est reliée à l’épanouissement des enfants. Sur le plan, quelle pièce y a t-il ?

Si leur chambre s’y trouve, les enfants dorment dans leur propre zone et cela favorise le sentiment de sécurité. Si dans la zone enfants, vous avez une descente d’escalier, un placard, une lingerie ou une salle de bain, cette zone sera à aménager avec soin pour harmoniser ce secteur.

Quelle décoration placer ?

En choisissant un décor printanier, un visuel de lever de soleil, des évocations de liberté, d’envol, d’oiseaux, d’éléments qu’ils aiment ( animaux, nature, vacances, hobbies ) l’enfant se sentira plus reconnu. Si la zone Enfant possède de larges ouvertures, une baie ou une véranda dans son espace, la symbolique de l’épanouissement de l’enfant est plus affirmée.

Pour le bienêtre des enfants à la maison, nous recommandons d’éviter ce qui évoque le sombre, les coloris gris foncé et noir, ce qui fait peur, la violence, les photos de personnes décédées, des visuels d’horreur et la télévision si c’est possible. Une décoration défraichie, salie ou un aménagement en mauvais état évoque un besoin de renouveau concernant l’enfant.

Les pièces de vie à privilégier pour le bien-être des enfants dans la maison :

L’entrée : Elle est reliée au rayonnement de la famille. En cas de timidité excessive ou de mal-être temporaire de l’enfant, vous pouvez décorer l’entrée avec des éléments qui le mettent en valeur ponctuellement. ( dessin, créations, photo de lui ou elle en famille ).


La cuisine est le lieu de transformation, d’assimilation physique et psychique de la famille. Vous pouvez mettre les créations de l’enfant dans la zone Enfant avec son accord, pour l’intégrer plus facilement, en particulier si on vit en famille recomposée. C’est à renouveler pour garder une actualité vivante.
Le salon où la Zone Enfant peut être valorisée en tant que lieu social d’échanges.


Et bien sûr, la chambre de l’enfant qui accueille son corps physique mais décrit aussi son psychisme.
Sa personnalité en devenir se construit également dans cet espace. Et elle est donc le lieu de sa liberté et de son évolution intérieure. Créer son espace de vie harmonieux est donc essentiel pour son bien être !

Rappelez-vous de votre chambre d’enfant, y étiez-vous à l’aise ? Pensez que les projections inconscientes de votre famille, de vos parents sur vous y prenaient place.

Conseils pour la chambre :

A partir de 6 ans, il est favorable de réaliser la décoration et l’aménagement de la chambre de l’enfant avec son accord. Veillez à ne pas modifier des éléments sans son avis.
L’aménagement doit correspondre à ce qui est vécu. Vous modifiez la décoration à chaque étape notable de la vie de l’enfant : changement scolaire, familial ( divorce des parents, recomposition de la famille ) du CP au lycée, et plus encore si besoin est.


Le bureau ou sa table de jeux est à placer de façon à ce qu’il puisse voir la porte d’accès à sa chambre. Evitez le bureau avec une vue sur le mur, c’est un frein inconscient de son potentiel. Si ce n’est pas possible, créez une vision panoramique avec, par exemple, un visuel, un poster ou du papier peint. Le lit est aussi à positionner de façon à ce qu’il puisse voir la porte d’accès à sa chambre tout en évitant l’axe de circulation énergétique porte / fenêtre. Cette configuration est plus fatigante et peut être source d’insomnies.


Avoir le lit et le bureau situés dans la même zone ou un meuble unique pour les 2 usages n’est pas idéal. Pour bien dormir et apaiser le mental, le bureau est à dissocier de la zone de repos. Ne pas laisser tous les murs peints en blanc pur. En effet, c’est une source de fatigue, d’insatisfaction, voire d’inquiétude pour l’enfant. Si la chambre reçoit la lumière du nord, c’est encore plus notable.


Si le lit est en hauteur, faire attention à l’agencement du dessous. Eviter d’avoir un bureau d’étude, du fouillis, des jouets obsolètes ou cassés. Il est favorable d’actualiser l’aménagement pour garder une dynamique de vie.

Décoration

Un tapis favorise l’ancrage de l’enfant. Cet élément de déco favorise l’envie de se poser, de jouer, de rester tranquille à un endroit précis. C’est à privilégier si l’enfant est de nature agitée, anxieuse ou nerveuse. Evitez la couleur bleue au sol ( évocation aquatique, on flotte ) et choisissez plutôt des coloris foncés. Des décorations murales éparpillées, multicolores ou bariolées créent plus de dispersion mentale pour l’enfant. Souvent c’est une projection parentale qui ne convient pas forcement à l’enfant. Les zones de repos, de loisirs ( jeux, relations ami-es, ) ont à être distinctement définies de celle des études.


L’influence des couleurs sont une aide précieuse pour le bien être de nos enfants. Ainsi, le bleu est adéquat pour mieux dormir, le saumon, le vert ou les tons de roses apaisent et sécurisent. Les couleurs noir ou gris sont à placer avec parcimonie car elles peuvent susciter des angoisses, des sentiment de doute et d’incertitude pour l’enfant.

2 ENFANTS dans une même chambre :

Si il y a un lit superposé, en général, l’enfant plus introverti choisi le couchage en dessous de l’autre qui sera plus indépendant. Nous avons remarqué que ces choix se font de manière naturelle. Nous proposons d’intervertir de temps en temps le couchage si c’est possible et ok pour les enfants.

Avoir deux lits distincts est idéal si la chambre partagée est grande. Jouer une décoration qui plait aux deux enfants. L’un choisit une couleur pour deux murs, l’autre complète avec une autre couleur qui lui plait. Pensez aussi à l’orientation qui a aussi une influence sur les couleurs et sur ce qui va être vécu. Ne placez pas les bureaux en vis à vis, ce positionnement est source de conflit. Il favorise une opposition entre les deux enfants.

En savoir plus

Vous souhaitez aller plus loin dans le décodage de la chambre de votre enfant ? Vous désirez l’accompagner en douceur vers l’autonomie, favoriser son équilibre et le conduire de manière sereine vers l’épanouissement ?


Nous vous proposons de découvrir le livre d’Alexandra Virag, notre formatrice en Feng shui Occidental. Elle met en lumière l’importance de la psycho-décoration pour les enfants et l’aménagement des espaces de vie pour chaque âge. Vous y trouverez plein d’astuces et d’idées pour les chambres de vos enfants !

L’aménagement, l’énergie ou la décoration de la chambre de votre enfant vous interpelle ? Il ou elle s’y sent mal et vous demande des modifications ? Ecrivez -nous un commentaire, nous vous répondrons dès que possible.

© photos/dessin DR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.