Quel escalier pour la maison ?

Quel escalier pour la maison ? Avez-vous un escalier pour accéder à votre habitation ? Si oui, où se situe-t-il et comment est-il : sobre, droit, aérien, massif, facile ou difficile à monter ? En Feng shui, l’escalier est un élément architectural notable dans la structure d’une construction, à étudier aussi bien pour l’extérieur que l’intérieur. Selon ses caractéristiques, il module la circulation de l’énergie vitale nommée le Chi.

Vous avez le projet de faire construire, d’agrandir votre maison, ou d’acheter un nouveau logement ? Découvrez ici ce que représente l’escalier. Cela peut vous être utile pour mieux définir son emplacement.

On ne considère pas de la même manière un escalier qui dessert uniquement la cave, les étages supérieurs ou le grenier. Pourtant sa fonction est identique, celle de relier les différents niveaux d’une maison, miroir de nous-même, tant sur le plan pratique que symbolique. Voyons cela !

 

A l’intérieur de la maison :

On peut dire que la maison est le 2° corps protecteur des occupants après le corps physique. En Feng shui occidental, on considère que le sous-sol représente l’inconscient, le caché et les parts d’ombre du vécu de la sphère familiale. Ce niveau souvent peu éclairé qui peut effrayer les enfants, correspond aussi aux racines et à l’ancrage.

Le grenier, souvent plus lumineux, nourrit l’imaginaire, l’inspiration, l’idéal et la créativité. En feng shui, ces deux niveaux sont interactifs avec l’escalier qui en fait le lien.

L’escalier peut représenter un frein à l’épanouissement dans la symbolique de la zone où il se situe. C’est l’endroit où on va et on vient, avec un effet d’instabilité de haut et de bas. Par exemple, avec un placement d’un l’escalier en zone Abondance ou Amour, des incertitudes peuvent être ressenties dans ces secteurs de vie.

Dans une précédente maison, nous avons vécu avec un escalier situé en zone réputation qui menait uniquement à la cave. Il est clair qu’il nous a conduit à regarder en profondeur les racines familiales avec son incidence sur notre rayonnement personnel. Quand cela fut limpide, la vie nous a conduit à changer de lieu de vie !

 

A l'extérieur de l'habitation :

L’escalier extérieur représente la notion de pouvoir, d’élévation ( au sens propre et figuré ) et de puissance.

Avez-vous remarqué que les maisons de maitre, les châteaux, les institutions publiques ont bien souvent un majestueux escalier qui les dessert ? C’est ainsi que les occupants de ces lieux affirment ( plus ou moins consciemment ) leur pouvoir et leur puissance vis à vis des visiteurs.

En Feng shui, il est favorable d’avoir un seuil de quelques marches avant d’entrer dans une habitation. Ainsi, l’énergie - qui peut être lourde - de la rue ou du terrain est filtrée en entrant dans l’espace de vie. Se déchausser, si c’est possible, marque encore plus de respect pour le lieu en protégeant son niveau vibratoire.

Les marches en nombre impair sont dynamisantes et souvent plus faciles à monter. En nombre pair, elles sont stabilisantes et favorisent l’ancrage.

 

7 configurations d'escalier à éviter dans la maison :

1) L’escalier au centre de la maison est éviter. La zone centrale d’une maison correspond à la vitalité. Elle doit être dégagée idéalement pour que l’énergie y soit fluide et calme. Sinon, cela peut être source de stress, de tension et d’irritabilité.

2) Un escalier étroit en colimaçon, accélérateur d’énergie, agit comme un point d’acupuncture, de tension dans la zone concernée du Ba-gua ( cartographie des zones feng shui ). Si vous ne pouvez faire autrement, choisissez le avec des contremarches, une rampe protectrice et avec une circulation montante dans le sens des aiguilles d’une montre. Ces éléments favorisent plus de stabilité, l’aisance de circulation et le sentiment de sécurité.

3) L’escalier droit et étroit, style échelle de meunier est un accélérateur de Chi, donc fatigant pour un usage quotidien.

4) Les marches à claire-voie ou transparentes sont source de dispersion du Chi. Cela peut augmenter le sentiment d’insécurité et avoir plus de stress.

5) Une montée d’escalier située directement en face de la porte d’entrée canalise l’énergie vitale dans une seule direction. Ce n’est pas favorable si vous avez moins 2 mètres de distance entre la porte d’entrée et sa base.

6) Un escalier descendant directement quand on rentre dans la maison conduit le Chi vers le niveau bas et pas suffisamment vers les autres pièces de la maison.

7) L’escalier au dessus de la porte d’entrée coupe la circulation du Chi et crée un frein symbolique.

 

Astuces harmonisation escalier :

Si l’escalier dessert la cave ou le sous-sol, il est recommandé d’avoir une porte qui ferme et filtre la qualité des différentes énergies.

Choisissez le positionnement de l’escalier sur le coté quand on rentre dans la maison. Le Chi y circule facilement vers les étages ainsi qu’au rez-de chaussée de l’habitation.

C’est encore mieux si vous avez un ou deux paliers qui équilibrent la circulation.

Enfin, La décoration intervient aussi dans la création d’un chi équilibré qui circule harmonieusement. Nous allons voir ce point plus précisement dans un autre article.

En attendant, si vous avez des questions concernant votre escalier, nous répondrons à votre commentaire ci-dessous avec plaisir.

© photos DR

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire